RAMA II d'Arthur C. Clarke & Gentry Lee

Publié le par Paul AVIGNON

Rama est revenu! Rama, où plutôt son double, son clone, son jumeau: Rama II. Soixante-dix ans plus tôt, un mystérieux engin extraterrestre traversait brièvement le système solaire, donnant corps à cette fabuleuse révélation: l'homme n'était pas seul dans l'univers.
Et voilà qu'en cette année 2196, le scénario se répète! Un deuxième vaisseau interstellaire, exactement semblable au précédent, se matérialise dans l'espace...
L'humanité, pour la seconde fois de son histoire, envoie une équipe de savants à la rencontre du visiteur.
Mission exaltante, bien sûr, mais les intentions des uns et des autres sont-elles aussi nobles qu'elles le paraissent? Sans oublier les intentions de l'étranger: pourquoi la nef infléchit-elle brusquement sa course vers la Terre? Que dissimulent les flancs de Rama I I ? Des merveilles... ou un danger mortel ?

ACCarthurgentry.gif

Cete fois, Arthur C.clarke travaille avec un acolyte ! Et pas la moitié d'un imbécile !

Gentry Lee a obtenu un B. A., Summa Cum Laude, de l'Université du Texas à Austin en 1963 et un M. S. du Massachusetts Institute of Technology en 1964. Il a ensuite été à l'Université de Glasgow en Écosse pendant un an, grâce à une prestigieuse bourse Marshall1.

Après ses études, Gentry Lee a été directeur de l'analyse scientifique et planificateur de mission pour le Programme Viking au Jet Propulsion Lab. Les sondes Viking 1 et Viking 2 ont été les premiers engins robotisés sur la surface d'une autre planète que la Terre. Pendant les 5 mois que ces atterrisseur ont été actifs sur Mars, M. Lee était responsable des activités journalières des quelque 200 scientifiques de la mission.

Plus tard, dans les années 1980, M. Lee a été ingénieur en chef de projet pour le Projet Galileo2, une mission de la NASA responsable de la sonde lancée en 1989 pour explorer Jupiter et ses satellites. Comme ingénieur en chef, Lee était responsable des systèmes informatiques de la mission.

Dans un univers littéraire ou n'importe quel trou du cul peut publier (et je sais de quoi je parle), cela fait du bien de savoir que toutes les théories et idées révolutionnaires avancées sont étayées par un grand savoir. L'exploration de l'espace, c'est son truc !

rama2.jpg

Ici, nous assistons aussi à une prouesse d'observation d'un groupe en mission. Clarke et Lee sont aussi des sociologues. Il faut dire qu'ils devaient être aussi de sacrés managers... Au risque de me répéter, je dirais que dans l'univers de l'entreprise, n'importe quel trou du cul peut-être aussi manager et là aussi je sais de quoi je parle !

Publié dans Science-Fiction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article